3 habitudes pour être zen quand on est (élève-)ingénieur

Cet article participe à l’évènement 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien du blog Habitudes Zen. J’apprécie beaucoup ce blog et un de mes articles préférés est celui-ci où l’auteur revient sur des points basiques mais primordiales pour passer une bonne journée.

 

Habitude n°1 : quand on travaille, on travaille !

 

Il est très fréquent de se faire interrompre quand nous travaillons : entre nos collègues de travail ou de promotion, les mails que nous recevons à longueur de journée, ses pensées qui sont plus tournés vers le week-end passé ou à venir plutôt qu’être concentré sur ce qu’on est en train de faire. Et cela n’est pas bon !

En plus de faire perdre du temps (qui est précieux), nous voyons que nous n’avançons pas sur le travail à effectuer, la matière à étudier ou tout autre activité nécessaire à réaliser.

Donc, quand vous êtes dans une phase de travail, il faut travailler et pas se laisser interrompre inutilement !

Je vous donne donc quelques astuces pour éviter d’être dérangé. Attention tout de fois, en fonction de votre travail, d’où vous travaillez et de vos obligations certaines de ces astuces ne pourront pas marcher au risque d’avoir des soucis avec votre hiérarchie ou clientèle !

 

Astuce n°1 : couper toutes les sources de distraction numérique

 

Que ce soient les mails, les messages instantanés ou les SMS et autres coups de téléphone, ça vient perturber notre concentration et venir nous déranger. Ainsi vous pouvez :

  • Fermer ou mettre le mode avion de votre téléphone portable (personnel entre autres),
  • Indiquer à vos correspondants par un répondeur automatique sur votre boite mail que vous ne lisez votre boite mail qu’entre 11h30 et 12h puis entre 17h à 17h30 (ou toutes autres horaires qui vous arrangent),
  • Désactiver les signaux lumineux ou (si possible) en n’allumant pas les services de messageries instantanées,
  • Vous empêchez d’aller sur vos comptes personnels des réseaux sociaux,
  • Bref, être dans une bulle le plus hermétique possible au monde numérique durant vos périodes de travail.

 

Astuce n°2 : couper toutes les sources de distraction non-numérique

 

Il est vrai que les distractions du numérique sont importantes mais il ne faut pas pour autant négliger les sources de distraction non-numérique. Entre le bruit dans l’open-space, dans la salle de classe, dans votre chambre, mais aussi les petits objets trainant sur votre bureau qui vient attirer votre regard, les conservations (intéressantes ou pas) des personnes vous entourant, …

Bref, il y a pléthore de distractions non-numérique et voici quelques méthodes à appliquer :

  • Mettre un casque pour écouter une musique dédiée à la concentration (une recherche sur Internet ou Youtube vous indiquera des tonnes de musique comme cela), ou tout simplement un casque anti-bruit,
  • Elaguer votre bureau / lieu de travail de toutes distractions ou d’objets superflus : au pire vous pouvez en mettre deux trois dans un tiroir ou armoire et les ressortir à l’occasion,
  • Indiquer à vos collègues (de travail ou de promo) de ne pas vous déranger suivant une règle que vous fixez vous-même :
    • Quand vous avez un casque,
    • Dans une durée temporelle et fixe,
    • Quand vous levez un petit drapeau sur votre bureau,
    • Ou tout autre signe distinctif permettant en un coup d’œil de savoir que vous êtes occupés.

 

 

Mais bien entendu, il ne faut pas non plus tomber dans la démence de la non-interruption ! Il faut donc à la fois être ferme à ne pas être dérangé quand vous êtes en plein rush (livrable à rendre, examens, grosses réunions à préparer, …) mais aussi flexible et savoir répondre à ses collègues. Car n’oubliez pas que ce sont vos collègues et s’ils ont besoin de vous, vous pouvez aussi avoir besoin d’eux !

 

Habitude n°2 : Savoir demander de l’aide

 

Une autre habitude à avoir quand nous voulons être plus zen dans le quotidien d’un ingénieur ou élève-ingénieur c’est de résoudre (rapidement) les problèmes et, de temps à autres, ces problèmes nous paraissent insoluble et un regard extérieur nous est nécessaire pour débloquer la situation nous nous indiquer la bonne route à suivre. Bien entendu plusieurs méthodes et astuces existent pour résoudre les problèmes.

 

Astuce n° 1 : Demander de l’aide à … soi-même

 

Ça peut paraitre contre-intuitif mais nous sommes la meilleure personne pour nous aider et l’astuce que je vous propose est … le canard en plastique !

Ne vous inquiétez pas, il n’est pas question ici de pratiques douteuses, la méthode du canard en plastique consiste à expliquer à votre canard en plastique (ou tout autre objet, personne, …) quel est votre problème et votre situation oralement. Et dans un certain nombre de cas, la solution viendra d’elle-même !

Cette technique permet de prendre du recul sur notre travail et surtout de revenir sur les questions de base suivantes :

  • Qu’est-ce que je fais ?
  • Pourquoi je le fais ?
  • Comment je m’y suis pris pour le faire ?

 

Astuce n°2 : Demander de l’aide à Internet

 

Internet est une source de connaissances, de savoirs, de mises en pratique et d’explications en tout genre avec un nombre de format presque illimité (textes, vidéos, audios, images, …) et avec différents styles et manière d’aborder les choses qui fait qu’on peut trouver tout ce qu’on veut (ou presque !).

N’hésitez pas à en abuser tout en vérifiant les solutions soit en recoupant les sources soit en faisant d’abord des petits tests simples pour éprouver la solution trouvée.

 

Astuce n°3 : Demander de l’aide à ses collègues ou professeurs

 

C’est une solution basique mais importante. Que vous soyez en entreprise, en laboratoire ou en école, vos collègues (ou professeurs) connaissent le contexte de votre travail ainsi que les outils et autres projets sur lesquels vous travaillez. Et même je dirai qu’ils ont sans doute eux-mêmes développer les outils que vous utilisez ! Donc pourquoi se priver d’une telle aide ?

 

Astuce n° 4 : Demander de l’aide aux fournisseurs

 

C’est une astuce plus typé entreprise ou laboratoire mais il ne faut pas hésiter à faire fonctionner le SAV (service après-vente) du logiciel, outil ou autres objets ou services que vous utilisez ! Ça peut vous donner de bonnes pistes de réflexion.

 

Habitude n° 3 : Instaurer une bonne ambiance

 

Quand on est ingénieur ou même élève-ingénieur, nous côtoyons beaucoup plus nos collègues que notre propre famille, il est donc important d’entretenir une bonne ambiance de travail afin d’être plus serein et détendu quand nous allons au boulot ou quand nous y sommes. Et puis, c’est plus agréable de travailler dans une bonne ambiance, je peux vous le garantir ! Il est plus facile de mettre en place le point 3 de l’astuce 2 de l’habitude 1 (dire à ses collègues quand il ne faut pas vous déranger) comme cela ?

 

Je vais donc vous donner quelques astuces classiques et universellement effectuées en France tout du moins. Mais n’oubliez pas une chose, l’ambiance touche à l’humain, sa psychologie et la vie sociale, donc ça complique pas mal les choses ! Pour instaurer une bonne ambiance, le meilleur conseil c’est que ça vienne de vous et de votre personnalité !

 

Astuce n° 1 : suivre la foule

 

Si vous arrivez dans une équipe où des règles sont déjà instaurées, ne les changez pas et suivez-les (si ça ne vous cause aucun tort, bien entendu !) au début tout du moins. Respecter les us et coutumes et rester vous-même !

 

Astuce n°2 : Apporter les croissants et pains au chocolat

 

Quand vous arrivez, n’hésitez pas à la fin de la première semaine ou début de la seconde à apporter les croissants, pains au chocolat ou même un gâteau fait maison ! C’est ce que j’ai fait lors de mon stage de fin d’étude et ça avait beaucoup plus ! Non seulement c’est plus diététique mais aussi ça prouve que vous y avez mis du vôtre !

 

Astuce n°3 : Les After work

 

Proposer un after work pour boire une boisson après le travail est aussi plaisant ! Ça permet de passer du bon temps après le travail avec ses collègues.

Astuce n°4 : Organiser des activités

 

Organiser des activités que ce soit un after work, une partie de carte, une sortie cinéma, un diner ou autres (soyez vous-même dans vos propositions !) peut aussi être un bon moyen de mettre une bonne ambiance.

 

Conseils

 

Comme je vous l’ai dit, l’humain est compliqué et il faut faire attention à ça ! Même si vous voulez mettre de la bonne ambiance dans l’équipe ou promotion où vous êtes, il faut faire attention que ça ne déborde pas trop sur votre vie privée ou la vie privée de vos collègues. De plus certains de ces derniers ne veulent sans doute pas sortir avec leurs collègues après leurs heures de travail (et cela se comprend !) et puis à mettre trop d’ambiance cela peut justement la tuer et obtenir l’effet inverse de ce qui était escompté !

Soyez donc vigilent aux remarques, réflexions et conseils de tout le monde ! Mais n’hésitez pas à ne demander qu’à certaines personnes plutôt que d’autres ?

 

J’espère que ces 3 habitudes pour vous aider à passer des journées plus agréables et sereines au travail vous seront utiles ! Et n’oubliez pas qu’il faut avant tout se plier aux contraintes du travail !

 

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout et soyez zen,

Christophe.

1 commentaire sur “1”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *