Formation en alternance vs formation continue

Dans l’article sur comment bien choisir son école d’ingénieur, j’ai parlé de la formation en alternance, formation où les élèves sont payés pour apprendre. Je vais donc en parler un peu plus en profondeur dans cet article.

Petit tour d’horizon

 

Une formation en alternance est en formation qu’on fait à la fois en école et dans une entreprise. Durant toute la période de formation, un élève-ingénieur est considéré comme un salarié et a donc un salaire et 5 semaines de vacances par an.

En fonction des écoles et des formations, les périodes d’alternances peuvent variées mais une première idée de durée d’apprentissage et de travail est deux à trois semaines : 3 semaines en entreprises, 2 semaines à l’école.

Mais une formation en alternance a exactement les mêmes obligations que les formations en continu pour être certifié par la CTI (Commission des Titres d’Ingénieur) afin de délivrer le diplôme d’ingénieur.

 

Contrairement à la formation en continue dont j’ai expliqué les étapes dans cet article, en alternance les cours se passent presque toute l’année (de septembre à juillet). Donc on a un rythme plutôt soutenu d’autant plus qu’en tant que salarié, l’alternant a aussi des obligations vis-à-vis de l’entreprise.

Bref, pas mal de taf en perspective !

 

Mais alors pourquoi choisir une formation en alternance ?

La raison principale est que c’est une vraie expérience professionnelle !

 

Bien entendu, d’autres points sont à prendre en compte quand on décide de faire une formation d’ingénieur en alternance.

 

Les points en faveurs de la formation en alternance

 

Comme déjà dit, ça permet d’avoir une expérience professionnelle mais pas que !

 

  • Pouvoir appliquer ce qu’on apprend à l’école voire faire des choses en entreprise puis voir la théorie après en école.

Ce point est assez important car bons nombres d’étudiant veulent appliquer ce qu’ils apprennent, voir les applications, du concret, bref mettre les mains dans le cambouis ! Un ingénieur est le trait d’union entre la science et la technique. La manière dont la science a été construit est basé sur les expériences : on croit plus volontiers à un résultat d’une expérimentation (bien faite !) qu’à une théorie.

 

  • Gagner des sous-sous.

La vie estudiantine n’est pas de tout repos et l’argent, comme partout, est le nerf de la guerre. Certains ne font pas d’étude alors qu’ils ont du potentiel, d’autres achètent leur diplôme et d’autres arrivent à faire des études mais les fins de mois sont assez difficiles et y a encore pleins d’autres cas !

Gagner même trois francs six sous peut être une aubaine pour certains !

 

  • Gagner de l’expérience

Mine de rien, travailler 3 ans en entreprise permet d’acquérir de l’expérience et pas mal de savoir-faire qui est très important pour un ingénieur !

Et à mon ancienne école, où il y a trois formations en alternance, tous les apprentis avaient un niveau bien supérieur à un élève de formation continu, en moyenne !

Et puis au-delà de la moyenne, le fait d’être en contact des ingénieurs qui travaillent dans le même domaine que vous permet d’apporter une vraie culture de la spécialité mais aussi apporte un vrai plus au niveau de vote réseau et de l’histoire du secteur d’activité dans la région !

 

  • Solidarité dans le groupe

Peut-être que ce n’est pas forcément vrai pour toutes les écoles mais en général les promos de formation en alternance sont relativement petites : pas plus d’une quinzaine par promo. Cela pour plusieurs raisons (nombres d’entreprise autour de l’école recrutant des alternants en est une bonne première raison) mais nous ne sommes pas là pour parler de ça. Car du fait de l’exigence de telle formation et du petit nombre qui la suivent, cela forge une grande solidarité dans le groupe !

 

  • Les avantages de l’entreprise

On n’en parle peu mais dans les grandes entreprises et notamment les entreprises où il y a un CE, les avantages sont assez conséquents ! 3,5 ou 4€ la place de cinéma, des chèques vacances, tickets restaurants, certaines activités remboursées complètement ou partiellement par le CE, … un vrai bonheur ! ?

 

Les points en défaveur d’une formation en alternance

 

  • L’exigence de la formation

J’en parlais juste avant, de telle formation sont très exigeantes et demande un certain sacrifice personnel (déjà bien présente dans une formation d’ingénieur « classique »). Donc, en prenant cette voie, il faut être préparé à ça !

 

  • Le problème anglais

Pour avoir le diplôme d’ingénieur il faut obtenir un certain niveau en anglais (785 points au TOIEC, notamment) et une des méthodes les plus simples pour s’améliorer en anglais est d’aller dans un pays anglophone pour faire un stage, un semestre d’étude à l’étranger ou en vacances pendant un petit mois. Mais un alternant n’a pas tout ce temps-là ! Donc, il vaudrait mieux avoir déjà un niveau correct en anglais pour rentrer dans cette formation.

Attention¸ vous pouvez avoir un niveau exécrable en anglais mais quand même obtenir votre diplôme d’ingénieur en ayant fait une formation en alternance sauf que vous allez beaucoup (et quand je dis beaucoup c’est beaucoup !) travailler !

 

  • Une capacité latent limitée

Oui, vous avez bien lu et vous n’avez pas la berlue, j’ai bien écrit que les formations en alternance avec une capacité latent limitée. Mais avant, laisser vous expliquez le contexte de cet argument.

Si vous avez le choix entre deux formations l’une en alternance et l’autre en continue et que dans cette dernière vous pouvez faire un projet « libre » où vous pouvez proposer vous-même le sujet de votre projet alors si vous êtes prêt à travailler sur le projet que vous avez choisi à fond : il faut prendre la formation continue.

Pourquoi me direz-vous ? Je vais vous le dire, pardi ! ?

Quand on fait une formation en alternance, les missions en entreprise dépendent … de l’entreprise. Si l’entreprise est concentrée dans un domaine bien précis de la spécialité d’ingénierie où vous faites vos études alors vous allez faire des missions que sur ce domaine pointu. Si votre entreprise a un plus large spectre de missions, vous aurez plus de chance de faire des missions divers et variés mais toujours dans le cadre de l’entreprise. Alors qu’en formation continue si on s’en donne la peine avec un environnement de travail propice aux idées de projets et à la mise en place de ceux-ci alors le potentiel est sans limite !

Dans l’école où j’étais, une personne de la promotion avant la mienne s’est servi de ce projet pour créer une entreprise ! Voilà la force d’un tel environnement propice aux développements d’idées et à leurs réalisations !

Histoire personnelle : pourquoi je n’ai pas choisi la formation en alternance

 

Je vais donc vous faire part de mon histoire personnel car le choix entre formation continue et formation en alternance s’est posé durant mon parcours universitaire.

J’hésitais donc entre deux formations : EII-MEA (Electronique et Informatique Industriel – Microélectronique et Automatique) et EII-SE (Electronique et Informatique Industriel – Système Embarqué).

Les deux formations étaient presque identiques mais à une différence près que la formation MEA (pour faire plus cours que EII-MEA ^^) avait un truc en plus : une possibilité d’avoir des cours en robotique ou en micro-électronique !

De plus en deuxième année de classes préparatoires intégrées à l’école, mon niveau d’anglais était exécrable : environ 300 au TOIEC …. Loin des 785 points requis !

Donc cela a participé à mon choix. Était-il bon ? J’ai eu mon diplôme d’ingénieur avec mon TOIEC à 800 points ! Aurais-je été meilleur avec la formation en alternance dans mon corps de métier ? Je dirais oui sans problème car je n’ai pas suffisamment exploité le filon des projets libres ! Avec le recul et mon expérience et savoir d’aujourd’hui, j’aurai pris ma formation d’ingénieur dans un autre sens et elle n’en aurait été que meilleur !

 

Conclusion : Continue ou alternance ?

 

La réponse a cette question est dans le miroir de votre salle de bain… Seul vous pouvez choisir ce que vous voulez vraiment. Si vous êtes plutôt tire au flan et bon en anglais, la formation en alternance pourrait vous correspondre car cela vous permettra de vous donner un bon pied aux fesses et de vous faire travailler ! Et vous n’aurez pas de problème avec le TOIEC.

Si vous êtes de bases travailleur et volontaire et que vous avez pleins d’idées brillantes dans le domaine où vous allez faire vos études, allez donc dans une formation en continue proposant cet environnement propice pour développer vos idées !

 

J’espère que cela vous a plu !

Si vous avez fait une formation en alternance, n’hésitez pas à laisser en commentaire vos propres réflexions.

Si malgré cet article vous avez encore du mal à choisir, pour ceux qui sont en face de ce choix-là, je vous propose donc cet article de mon autre blog pour faire le bon choix ?

Portez-vous bien,

Christophe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *